Loi TEPA et ISF : faire un don au profit d'organismes d'intérêt général

Partagez

Vous êtes redevable de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune ? La loi TEPA en faveur du Travail, de l'Emploi et du Pouvoir d'Achat du 21 août 2007 (art. 885-0- V bis du CGI) vous permet en tant qu'assujetti ISF de réduire de votre cotisation une fraction des sommes versées en faveur de certains organismes d'intérêt général (OIG).

Taux (75%) et plafond de réduction d'ISF maximum

En vertu de ce texte, l'avantage fiscal est le suivant : vous pouvez déduire 75% de vos dons effectués au profit d'organismes d'intérêt général du montant de l'ISF, dans la limite de 50 000 euros chaque année, ce qui correspond à 66 666 euros de dons, sauf don en complément d'un investissement dans une PME ou d'une souscription de parts de FIP ou FCPI ISF.

Objectif de la mesure

La volonté affichée par le gouvernement est de soutenir l'effort en faveur de l'enseignement, de la recherche et de l'insertion par l'activité économique tout en diversifiant les modes de financement de certains organismes d'intérêt général en renforçant leur financement privé.

Nature des dons acceptés

Deux types de dons entrent dans le cadre du dispositif TEPA - dons - ISF : les dons en numéraire et les dons en pleine propriété de titres admis aux négociations sur un marché réglementé français ou étranger (pour le marché français : sociétés cotées sur Eurolist hors Alternext et Marché Libre).

Quels organismes bénéficiaires ?

Les organismes d'intérêt général (OIG) éligibles au dispositif sont les suivants : établissements de recherche (Institut Pasteur, Institut Curie, Institut Gustave Roussy, Fondation recherche médicale, etc.) ou d'enseignement supérieur (HEC) ou artistique, fondations reconnues d'utilité publique (FRUP), entreprises d'insertion et entreprises de travail temporaire d'insertion des personnes par l'activité économique, ateliers et chantiers d'insertion, etc.

Attention : les dons aux associations non éligibles

Le champ d'application de la mesure est plus restreint que celui de la réduction d'impôt sur le revenu pour dons aux organismes d'intérêt général : les dons au profit d'associations (qu'elles soient reconnues d'utilité publique ou non) ne sont donc pas éligibles à la réduction d'ISF. > Seule exception, les associations reconnues d’utilité publique de financement et d’accompagnement de la création et de la reprise d’entreprises (nouveauté au 1er janvier 2011) que sont l'Adie et le Réseau Entreprendre

Plafond de réduction d'ISF : commun avec le dispositif PME

Il est parfaitement possible de bénéficier des deux réductions d'ISF au titre d'une même année, l'une dans le cadre des souscriptions au capital de PME éligibles, l'autre dans le cadre de dons à certains organismes d'intérêt général. Mais retenez que ces réductions ne sont pas cumulables : le plafond des deux dispositifs est commun, soit une réduction limitée au plafond global de 50 000 euros jusqu'au 31 décembre 2010. Ce plafond commun a été ramené à 45.000 euros à partir de 2011 (nouveauté) puis conservé ainsi en 2012 et 2013.

Cumul avec la réduction d'Impôt sur le Revenu (IR) de l'article 200 du CGI

Vous avez la possibilité de bénéficier des deux réductions (ISF et IR) au titre d'une même année, mais pour des dons différents. Le montant du don qui ouvre droit à la réduction d'ISF ne peut ainsi ouvrir droit à la réduction d'IR.

Autres paramètres fiscaux à prendre en considération

Contrairement aux dons ouvrant droit à une réduction d'impôt sur le revenu, il ne vous est pas possible d'étaler cette réduction d'impôt sur les années suivantes en cas de dépassement du plafond de 50.000 ou de 45.000 euros.

Notez également que dans ce dispositif « le don de titres de sociétés cotés entraîne pour le donateur l'imposition des plus-values latentes constatées à la date du don », relève la Fondation de France.

En savoir plus
>> Nouveauté en 2010 : extension de la réduction d'impôt au profit des groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) pour l'ISF 2010

 

articles les plus lus

1. ISF : Hollande n’a pas provoqué d’exode fiscal
2. ISF 2014 : trop tard pour payer sur impots.gouv
3. ISF 2014 : date limite de paiement en ligne le 20 septembre
4. ISF : pas de pénalité de 10% si la déclaration est suivie du paiement

GUIDE ISF

ISF 2014
Télécharger notre guide

ISF, l'essentiel pour bien déclarer

Réseaux Sociaux