FIP Inter Invest ISF 2015 : « Le 1er fonds ISF destiné aux PME situées dans les DOM »

Partagez

INTERVIEW - Inter Invest lance un fonds d'investissement de proximité éligible à la réduction d'ISF, le premier du genre dédié aux PME situées dans les départements d'outre-mer. Ce FIP va investir dans une quinzaine d'entreprises, principalement en obligations convertibles, précise Jérôme Devaud, directeur chez Inter Invest.

FIP Inter Invest ISF 2015 : 1er fonds ISF outre-mer

 

Toutsurmesfinances.com : Depuis quelques jours, Inter Invest propose le FIP Inter Invest ISF 2015, son premier fonds d'investissement de proximité éligible à la réduction ISF PME. Pourquoi ce lancement ?

Jérôme Devaud, directeur chez Inter Invest : Ce FIP est un moyen de répondre aux besoins de notre clientèle. Inter Invest est spécialisé depuis 25 ans dans le financement des PME outre-mer au travers de la loi Girardin au titre de l'impôt sur le revenu (IR) et de l'impôt sur les sociétés (IS). Ce fonds vise à apporter une nouvelle solution d'investissement dédiée aux particuliers soumis à l'ISF, complémentaire de nos offres à l'IR et à l'IS. Nous avons plus de 450 conseils en gestion de patrimoine partenaires et plus de 12.000 investisseurs, dont une partie non négligeable est concernée par le sujet de l'ISF.

Qu'est-ce que différencie votre FIP des autres fonds ISF ?

C'est le premier FIP ISF destiné à financer les entreprises exerçant leur activité dans les DOM (départements d'outre-mer), où la raréfaction du crédit bancaire est bien plus marquée qu'en métropole. Nous estimons qu'Inter Invest dispose de la légitimité nécessaire pour intervenir sur ce nouveau produit : nous disposons d'une véritable expertise dans le financement des PME ultramarines avec des équipes sur place et 14400 entreprises financées à fin 2014. A ma connaissance, aucune société de gestion de peut se prévaloir d'un tel portefeuille. Notre track record démontre notre capacité à sélectionner les bonnes entreprises : le taux de défaillance est de seulement 1,68% en 25 ans.

« Océan Indien et arc Antilles-Guyane »

En quoi ce fonds se distingue-t-il des FIP DOM ?

Tous les contribuables soumis à l'ISF peuvent souscrire des parts du FIP Inter Invest ISF 2015, y compris si leur résidence fiscale se situe en métropole. Ce n'est pas le cas des FIP DOM qui sont réservés aux contribuables ultramarins, domiciliés fiscalement dans les départements et collectivités d'outre-mer. La capacité d'investissement des FIP DOM est de fait limitée par leur potentiel de collecte, malgré un attrait fiscal indéniable (ils offrent une réduction d'impôt sur le revenu de 42% contre 18% pour un FIP classique, NDLR).

Comment le fonds va-t-il investir ?

Précisons d'abord qu'Inter Invest n'intervient pas en tant que société de gestion mais en tant que conseil pour rechercher, analyser et sélectionner les sociétés cibles dans lesquelles le FIP va investir. C'est Equitis, société de gestion dédiée au capital investissement, qui prendra la décision finale d'investir ou non, sur les conseils d'Inter Invest. Le fonds va investir uniquement dans les cinq départements d'outre-mer, correspondant à deux zones géographiques biens distinctes : l'Océan Indien avec la Réunion et Mayotte d'une part, l'arc Antilles-Guyane avec la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane française d'autre part. Ces zones d'investissement offrent par nature une diversification géographique au souscripteur.

Quels sont les critères de sélection des PME financées par le FIP ?

Nous ne nous imposerons aucune contrainte sectorielle. Le fonds ne financera pas de secteur d'activité en particulier afin de s'ouvrir aux meilleures opportunités. Il s'agit de raisonner dossier par dossier, en fonction de la qualité des sociétés. L'objectif du FIP n'est pas de prendre de risques inconsidérés ni de trouver une pépite mais de sécuriser au maximum l'investissement, de proposer un niveau de rentabilité attractif. Pour cela, il est probable que la sélection de PME comporte des sociétés déjà financées par le passé par Inter Invest. La seule contrainte, légale, à laquelle le fonds est soumise est l'obligation d'investir au moins 20% du portefeuille dans des sociétés de moins de 8 ans. Le portefeuille devrait être composé de 10 à 20 lignes, en fonction des montants collectés.

Réduction d'ISF au taux maximum

Quels types d'investissements seront effectués ?

Le fonds a pour objectif d'investir à 50% minimum et à 60% maximum en obligations convertibles, ou autres obligations donnant accès au capital, offrant une maturité courte, de 3 à 5 ans. Les taux d'emprunt devraient être compris entre 8 et 12%, en ligne avec la pratique observée sur le marché du crédit. Ce qui implique de ne sélectionner que des sociétés en capacité de rembourser dans un laps de temps relativement limité. Le solde, soit 40% minimum, sera investi en actions.

Quelle est la durée de blocage des fonds ?

Le FIP Inter Invest ISF 2015 vise une liquidation à 5 ans, soit au 31 décembre 2020. Si les conditions ne sont pas réunies, la société de gestion pourra proroger sa durée de vie deux fois un an.

Un mot sur les avantages fiscaux ?

Le FIP sera investi à 100% dans des PME éligibles permettant ainsi une réduction d'ISF au taux maximum de 50% des sommes investies, dans la limite de 18.000 euros. Notre volonté est de proposer un taux de réduction d'ISF optimal pour les souscripteurs. Le porteur de parts pourra bénéficier d'une exonération à 100% de ses parts pendant toute la durée de conservation, à partir de la déclaration d'ISF 2016. A la sortie, les plus-values éventuellement réalisées font l'objet d'une exonération d'impôt sur le revenu. Précisions que les investisseurs bénéficient d'une attribution prioritaire de la performance du fonds : les gérants du FIP ne percevront leur intéressement (appelé carried interest) qu'à la condition de l'atteinte d'une performance minimum de 10% nette de frais. Ce qui montre leur confiance dans la stratégie d'investissement qui a été définie.

Propos recueillis par Olivier Brunet

 

articles les plus lus

RÉFORME MACRON DE L'ISF

Réseaux Sociaux